Chirurgie et radiothérapie, deux traitements contre le cancer

À partir de l’instant où le diagnostic d’un cancer est posé, une concertation entre différents spécialistes est mise en place, afin de déterminer quel traitement sera proposé au patient malade, si possible dès sa prochaine consultation (plus le traitement démarre tôt, plus il a de chances d’être efficace).

 

Différentes méthodes de soins

Le choix des soins envisagés se fait principalement en fonction du type de cancer dont est atteint le patient, et du stade d’avancement de la maladie. Cependant, s’il suit des recommandations cliniques, le traitement doit également être adapté à chacun, et définitivement déterminé seulement après consultation du patient, à qui seront exposées toutes les contraintes liées au traitement proposé d’une part, et à la maladie en elle-même d’autre part. L’accompagnement psychologique est également très important pour permettre au patient de supporter le traitement, dont les effets secondaires sont souvent lourds. S’il en ressent le besoin, il peut faire la demande auprès de son médecin de soins « de support », basés entre autres sur la consultation régulière d’un(e) psychologue. Parmi les différentes soins envisageables, les plus couramment utilisées sont : la chimiothérapie (exclusivement utilisée pour traiter cette maladie), mais aussi deux techniques régulièrement utilisées dans d’autres situations : la chirurgie, et la radiothérapie.

La chirurgie

Lorsque la tumeur est localisée, le traitement par la chirurgie permet de procéder à son ablation. Cette technique ne convient donc pas au traitement des leucémies ou des lymphomes, ni lorsque le cancer s’est diffusé sous forme de métastases. La chirurgie permet également de pouvoir poser un diagnostic plus précis, grâce à l’analyse des cellules composant la tumeur. La chirurgie est souvent associée à d’autres méthodes de soins (radiothérapie ou chimiothérapie).

La radiothérapie

Concernant plus d’un patient sur deux, la radiothérapie consiste en l’exposition des cellules cancéreuses à des rayons. Ces radiations altèrent l’ADN des cellules malades, de telle sorte que leur dégénérescence cesse, jusqu’à complète destruction. Inévitablement lors du traitement, des cellules saines sont touchées, mais contrairement aux cellules cancéreuses, celles-ci ont la faculté de se réparer. Cette méthode peut également, selon les cas, être combinée à des soins de chirurgie ou de chimiothérapie.

Image: adimas – Fotolia

Wir benutzen Cookies um die Nutzerfreundlichkeit der Webseite zu verbessen. Durch Deinen Besuch stimmst Du dem zu.