WEB 2.0

flickr.com / Casimusica

Avec l’ouverture d’Internet à un public plus large au début des années 2000, de nouveaux besoins et de nouvelles pratiques ont émergées, entrainant notamment la convergences de techniques vers plus de sociabilité. Le web 2.0 peut donc s’apparenter à une forme d’ultra-personnalisation, l’internaute devenant un acteur de la mutation progressive du web en lieu et place de l’architecture traditionnelle, centrée sur des besoins génériques. Le web 3.0 renforce cette tendance sociale, avec un atout mobilité crucial pour l’avenir du e-marketing.

Wir benutzen Cookies um die Nutzerfreundlichkeit der Webseite zu verbessen. Durch Deinen Besuch stimmst Du dem zu.